Brelande

La Brelande est un Empire humain ((de la taille de la Russie)), sur le continent d'Eon. Il qui possède un climat tempéré depuis bien des éons ((ndl : jeux de mot laid pour les gens bêtes)).

Comme tous les territoires humains, le sport national est la Guerre.

Système politique
La société est féodale : le plus faible se place sous la protection du plus fort qui lui même ce place sous la protection d'un plus fort que lui etc…
La Brelande est un empire féodal, ou de nombreux seigneurs, ducs, barons, maitres d'ordre et autres gens bien nés se divisent le territoire en jolies parts rentables.
Ces dites parts, sont regroupés sous l'égide des Rois des Cinq Royaumes de Brelande.

Par ordre de puissance militaire et économique :
- Le Royaume de Basse Brélande sous l'égide du Roy Galinord XVIII
- Le Royaume de Vert Bois sous l'égide du Roy Trepitcon II
- Le Royaume de Haute Brélande sous l'égide de la Reine Clotide I
- Le Royaume de Raide Montagne sous l'égide du Roy Ereic VI
- Le Royaume de Courte Côte sous l'égide du Roy Ferdinan III

Le tout réuni sous l'égide de l'empereur SosKa Ier.

La Brélande possède aussi de nombreux ordres guerriers toujours prêts à pourfendre les non-humains.

Par ordre de puissance militaire et d'adeptes :
Les ordres majeurs (Entre 10 et 50 places fortes) :
- L'ordre des Chevaliers de la Lumière Divine
- L'ordre de la Lumière Divine
- L'ordre des Chevaliers de la Divine Lumière
- L'ordre des Chevaliers de la Quête de la Lumière Divine
- L'ordre des Épées chevaleresques de la Lumière Divine
- L'ordre du Lys Royal de la Divine Lumière
- L'ordre des Guerriers de la Foi Lumineuse et Divine
- L'ordre des Compagnons de la Taverne divinement illuminés
- L'ordre des Gardiens de la Lumière Divine
- L'ordre des Protecteurs de la Divine Lumière

Les ordres mineurs (Entre 1 et 9 places fortes) :
-L'ordre des serviteurs des dieux
-L'ordre intégriste des serviteurs des dieux
-L'ordre des protecteurs des dieux
-L'ordre des porteur de la flamme
-L'ordre des missionnaires brélandais
-L'ordre divin de la Reine Clotide
-L'ordre des écoutants des chants divins
-L'ordre des bourreau bénis
-L'ordre saint du Saint Graal
-L'ordre des pieu serviteurs de la lumière divine
-L'ordre des contemplateur de la lumière divine
-L'ordre des chevaliers de la table de banquet
-L'ordre du serment de la croix de fer
-L'ordre de la parole
-L'ordre des prêcheurs de la lumière divine
-Lordre des cents chevalier protecteur de la foi (qui sont en fait 158)
-L'ordre de L'ordre

Les ordres Croisés (sous la tutelle du Pape et issus des ordres précédemment cités)
-Les chevalier de la croix
-Les chevalier de la sainte croix.
-Les chevalier de la sainte croix de la lumère divine.
-Les chevalier de la sainte croix de la divine lumière.
-Les chevalier de la croix sainte de la justice divine.

Tous les ordres guerriers jurent allégeance à l'empereur, mais pas aux roy, considérant être au dessus de la notion de royaume. De plus, il jurent aussi allégeance au Pape Pier Ier qui tente d'en garder le contrôle (à l'exception des ordres croisés qui sont l'armée papale, et issue des ordres guerriers.)
De plus chaque duché, comté, bourg,village, hameau possède sa propre armée sous l'égide de l'entité plus grande, sous l'égide elle même de l'entité plus grande etc….
Les brelandais aiment la guerre, à tel point qu'ils la pratiquent très souvent, guerre entre deux seigneurs de royaume ou villages, ou encore entre ordres pour des questions religieuses (guerres internes) ou avec les territoires frontaliers (guerre d'expansion statique ((oui la Brelande ne s'étend pas mais ce bat pour au cas où)) ou de succession selon le cas.)

Pour pallier à ce phénomène et au taux de mortalité catastrophique (de la tranche 14-50 ans chez les hommes et 16-35 ans chez les femmes), l'empereur Karl II à crée (cinq siècles avant l'ère actuelle) « Les Académies du Bien Guerroyer». Qui, en plus de former les futurs combattant aux armes, forment aussi (et surtout) les futurs dirigeant aux bons motifs de batailles. Car, en effet si la Brélande était un territoire uni tout le contient d'Eon serait Brelandais ((ndl : heureusement que ces cons là sont pas unis je vous le dis moi !)).
L'empereur Karl II semble étrangement le seul à s'en être rendu compte ((ndlr : et fut assassiné rapidement heureusement ! )).

Population
La Population de Brélande est composé à 30% de cultivateurs, éleveurs et autre producteurs de denrées de base. Dans le but de maintenir un approvisionnement régulier, ils ont été exemptés de service militaire (mais peuvent spontanément et volontairement rejoindre les armées), puis 15 % d'artisans, 5% d'artistes (ou métier affilié au service (écrivain public, postier etc…) 10% de religieux, 39.5% d'hommes en arme (religieux ou pas) et enfin 0.5% de dirigeants, nobles et seigneuries.
Hors population Brélandaise on trouve aussi des larbins recrutés à coup d’épées dans les dents, dans les nations frontalières, et des touristes amateurs de batailles épiques.

Religion
Les brélandais vénèrent le dieu de la lumière divine, c'est à dire la déesse Aelys. Représentée toujours avec un air perplexe en Brelande, de la barbe, ainsi qu'une énorme épée à deux mains du nom de Balthazar. (car un dieu est forcément un homme en Brelande, et il porte la barbe si c'est un homme un vrai) ((ndlr : surtout parce qu'elle ne comprend pas le rapport entre elle et ses connards querelleurs)).
Les brélandais suivent le livre sacrée des sainte écritures qu'il on eux même écrit à l'aube des temps, juste avant la création du royaume et dont tout le monde à oublier la signification profonde (c'est à dire travailler dur, et s'aimer les uns les autres)
Les prêtres sont les soigneurs et médecins du royaume, et assurent aussi relativement régulièrement le culte si il n'est pas assuré par un ordre guerrier, ou un de ses représentants.

Culture
« Un bon non-humain, est un non-humain hors de Brélande » est la devise du pays.

Les brélandais sont des maîtres de la forge et de l'armurerie, capables de créer de belles pièces, et de belles lames, ils maîtrisent parfaitement le damas, et toutes les techniques relatives à l'acier. Les lames brélandaises sont très recherchées en dehors de la Brélande, et très dures à trouver en dehors d'un champ de bataille ou d'un cadavre percé de part en part. Dans le domaine de l'armurerie quelque soit le type d'armure que vous aimez vous trouverez votre bonheur en Brélande : écaille, maille plate, matelassé, cuir, cuir clouté, cuir moustache…

Gastronomie
La gastronomie Brélandaise est proche du cauchemar : pain, eau, bout de viande rabiné sur un grill….gruau, autant de plat que vous pourrez déguster avec délice dans toutes les auberges merdiques de Brélande ((ndlr : j'y ai voyagé, je sais de quoi je parle))
L'éducation hors armes est étrangement plutôt bien mise en place, on trouve des écoles, et des universités dans à peu prés tous les domaines possibles et imaginables, à condition d'avoir les moyens financiers de faire de longues études (au-delà de l'age de 8 ans l'école est payante) et d'avoir survécu à son service de militaire obligatoire (de 16 ans à 20 ans).

Mort
La Mort en Brélande est détaillée dans la section divinités de ce wiki.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License