Les Sylphides

Les Sylphides d'Aisling sont des créatures d'apparence humaine, habituellement pourvues d'ailes aux plumes longues et blanches. Elles sont généralement nomades, parcourant le monde en quête de savoirs et de sensations, et effectuent des migrations régulières en fonction des saisons pour vivre dans les contrées les plus favorables à leur épanouissement. Certaines toutefois peuvent décider d'interrompre leur pérégrination pour se fixer en un lieu à leur convenance, ce qui aurait donné naissance à l'expression populaire bien connue : "Une Sylphide ne fait pas le printemps."

Leur peuple compte des individus des deux sexes, bien que les mâles soient moins souvent visibles du fait d'une certaine réserve inhérente à leur espèce. Une explication en aurait été donnée, selon laquelle ils seraient les principaux détenteurs du savoir de leur peuple, ce qui les rendraient particulièrement puissants et recherchés. Toutefois, les Sylphides femelles sont les premières à s'amuser et se moquer de cette théorie, en avançant que leurs compagnons mâles seraient timides par nature et incapables de s'intégrer aussi bien qu'elles dans les environnements civilisés.

Les Sylphides ont la capacité notable de pouvoir "rétracter" leurs ailes, ce qui impliquerait une réduction de leur envergure associée à un charme magique de dissimulation. Bien que cette capacité soit utilisée notamment pour s'intégrer dans une communauté humaine, voire s'y dissimuler, elle implique néanmoins un effort de volonté constant de leur part, et la moindre faiblesse ou saute d'humeur est susceptible de faire réapparaitre leurs ailes à l'improviste.
Une légende sur leurs origines précise que la force des éléments primordiaux leur aurait donné naissance en façonnant des nuages à leur image et en leur donnant vie. Bien que cette légende reste fantaisiste, il est notable de préciser leur nature bienveillante, rêveuse et idéaliste, assortie d'une insatiable curiosité.

Ces créatures se distingueraient notamment en tant que messagers de part leurs capacités de vol sur de longues distances, bien qu'elles soient moins disposées à accomplir ce genre de tâche, depuis que l'une d'entre elles a acquis la sinistre réputation de colporter régulièrement des messages sirupeux à transmettre à une dizaine de correspondants, sous peine de malédictions diverses. Elles peuvent également accomplir des travaux d'intérêts communs, pour aider ou soigner leurs proches, et certaines ont même été observées armées et actives pour protéger des localités ou personnalités choisies par elles, bien qu'elle n'apprécient pas habituellement la violence ou les mauvaises manières.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License